02 juin 2022

On décortique le décret ? #1

42 jours, c’est le nombre de jours moyen entre le moment où on extrait de la matière première du sol et le moment où on le transforme en déchet.*

*Source : Walter Stahel, directeur de l’Institut de la durée, Genève, cité des Interdépendances (n°62, juillet 2006)

Alors, en avril ne te découvre pas d’un fil et limite les ressources fossiles !

Adoptée en février 2020, la loi AGEC vise à réduire les emballages plastiques, lutter contre le gaspillage et favoriser le réemploi tout en garantissant davantage de transparence pour les consommateurs. Chaque année, la loi anti-gaspillage publie ses objectifs, qui nous confortent dans notre vision : la fin de l’ère de l’usage unique approche !

🚩 Un petit rappel de ce qui a déjà été supprimé depuis le 1er janvier 2022 :

– Le suremballage plastique des fruits et légumes frais de moins de 1,5 kg 

– Les sachets de thé et de tisane en plastique non biodégradables 

– L’étiquette apposée directement sur les fruits ou les légumes

– L’emballage plastique des publications de presse et les publicités 

– De se débarrasser des invendus non-alimentaires pour les entreprises, elles ont pour obligation de les recycler ou réutiliser 

 

La loi EGALIM est issue des États généraux de l’alimentation de 2017. Promulguée en 2018, elle poursuit trois objectifs :

– Pour la restauration scolaire, interdiction des bouteilles d’eau en plastique dans les cantines et interdiction de la mise à disposition des ustensiles à usage unique en matière plastique suivants : gobelets, verres, assiettes, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons. (EGalim art. 28)

– Pour le portage à domicile : les livraisons à domicile de repas pour les personnes âgées ou dont l’état de santé nécessite une livraison de repas, devront obligatoirement être faites dans de la vaisselle, couverts et récipients de transport des aliments et des boissons réemployables. (AGEC, art. 77) Cela s’applique aux opérateurs à partir de 4 livraisons par semaine.

 

3 décrets ont été publiés le mois dernier, aujourd’hui nous allons nous concentrer sur un d’entre elles :

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Aujourd’hui seul 1% de nos emballages sont réemployés (bouteilles dans l’industrie CHR + palette) 👀

Vous l’aurez remarqué, la France est un des pays qui part de plus loin. On a laissé tomber la consigne depuis longtemps, contrairement à nos voisins allemands par exemple. Mais on a de grandes ambitions pour rattraper ce retard, ce qui veut dire qu’il y aura beaucoup de transformations dans les années à venir !

La loi Agec vise à imposer 10% d’emballages réemployés en 2027. Et pour accélérer la marche, ce texte impose à tous les metteurs sur le marché de produits utilisant des emballages (fabricants d’emballages, producteurs, importateurs, distributeurs) une proportion d’emballages réemployés à mettre sur le marché annuellement en France, et ce, à compter du 1er janvier 2023

L’industrie agroalimentaire est un secteur qui produit massivement des emballages à usage unique, cette loi va permettre de diminuer progressivement ces volumes pour les remplacer par des emballages réemployables.

Comment ?

Les acteurs de l’industrie agroalimentaire, comme tous les metteurs en marché d’emballages, mobiliseront un fond de développement de solutions de réemploi et réutilisation des emballages de près de 50 millions d’euros par an.

Certains instituts publics et gouvernementaux comme l’Ademe aident les structures impliquées dans l’économie circulaire, notamment dans le financement d’un diagnostic de territoire ou d’étude préalable à un investissement de réemploi, réparation ou réutilisation. Le taux d’aide peut atteindre 70% du coût de l’étude. Chez Berny, un client a pu obtenir une subvention de 500 000€ !

 Chez Berny, qu’est-ce qu’on fait ?  

On conçoit des contenants réemployables plus de 100 fois et on les met à disposition de nos clients pour qu’ils puissent proposer leurs produits frais dans des emballages réemployables. 

Suite à l’Analyse du Cycle de Vie des contenants menée avec le bureau d’études Donnons du sens, nous avons fait le constat que des barquettes en inox réemployables, c’est :

Nos principales hypothèses :

 

Vous êtes un professionnel de l’agroalimentaire et vous êtes dans une démarche d’économie circulaire ? Contactez nous via le formulaire de contact ici !

👉 Lire l’article suivant 

Partager :

Nous sommes impatients de discuter du futur de l’emballage avec vous

Nous contacter